tlds

De nouvelles extensions de domaine sont ou seront bientôt disponibles (.web, .dance, .paris, .alsace, .bzh, etc.). L’annonce de la sortie de ces nouvelles extensions a tout de suite intrigué les référenceurs sur la manière dont Google allait les prendre en compte.

Depuis mai dernier, John Mueller de Google a donné une réponse claire : les nouvelles extensions sont traitées comme des extensions classiques (du moins pour le moment).
« we currently treat the new TLDs as gTLDs, even if they sound like they may be region-specific (eg .berlin). If, over time, our analysis shows that they’re clearly limited to only websites from those regions, that might be worth reconsidering. In the meantime, you should be able to set geotargeting manually for these TLDs. »

Cependant, l’utilisation de ces extensions n’est pas sans bénéfice marketing. Dans le cas des extensions géographiques, cela permet de rassurer l’internaute et donner une identité régionale au site internet.